Début février, Ecuasol lançait un programme destiné à conseiller et accompagner une dizaine de familles dans la gestion de leur potager. Depuis quelques semaines, les familles procèdent à leurs toutes premières récoltes. Il s’agit d’une grande réussite pour ce programme visant l’autonomie alimentaire des familles du quartier tout en favorisant une alimentation saine, fraiche et biologique. Le projet dispose également d’un objectif économique puisque les récoltes non consommées pourront également être vendues par les familles. 

La mise en place du programme « Huerto »

Disposant du soutien d’un ingénieur civil de Quito, nos deux étudiants agronomes purpanais ont commencé par identifier les habitudes des familles au moyen de visites et d’entretiens. 

Les volontaires ont ensuite donné des conseils personnalisés afin de favoriser les récoltes de fruits et légumes au sein de chaque foyer.

Un accent mis sur la pérennité et la circularité de la démarche

Nos volontaires ont également animé un atelier « compost », destiné à mieux faire connaître cette pratique au sein des familles visées par le programme.

En complément de cette formation, chaque foyer s’est également vu remettre des composteurs fabriqués par la Fondation.

L’objectif de ces actions est de favoriser le développement d’une agriculture circulaire tout en permettant d’accroître la quantité et la qualité des récoltes à venir. 

Le temps des récoltes

Voilà quelques semaines que les familles s’attèlent à leurs premières récoltes issues du programme « Huerto » sous les conseils de Nancy, professeur chez Ecuasol et responsable du programme.

Carottes, pommes de terre, laitues … Les participants se réjouissent déjà de la diversité de leurs cueillettes.

Fort de ce succès, le programme a vocation à être reconduit d’ici fin avril 2023, afin d’y inclure davantage de familles.